Retour au programme

JFN / SFVB / SFERETE : Micronutriments et Infections : impact de l'obésité

Session commune
mercredi 25 novembre 2020 - 15h30 - 17h30 - LIVE 2
Etat des lieux sur le rôle des micronutriments dans les infections virales
Muriel BOST (Lyon)
Les micronutriments sont connus pour leur implication dans l’émergence des infections virales (sélénium) et pour leur rôle en tant que modulateurs de l’immunité (zinc, sélénium, vitamines A, C et D). Nous vous proposons une introduction de la session (à double voix !) sur le rôle des éléments trace et des vitamines dans ces pathologies avec pour focus, la COVID-19.
Etat des lieux sur le rôle des micronutriments dans les infections virales
Emilie BLOND (Lyon)
Les micronutriments sont connus pour leur implication dans l’émergence des infections virales (sélénium) et pour leur rôle en tant que modulateurs de l’immunité (zinc, sélénium, vitamines A, C et D). Nous vous proposons une introduction de la session (à double voix !) sur le rôle des éléments trace et des vitamines dans ces pathologies avec pour focus, la COVID-19.
Sélénium et cuivre : rôle dans le sepsis du patient obèse
Mette BERGER (Lausanne)
• Définitions - Rappel: obésité / sepsis-choc septique • Statut du Cu-Se connues dans ces conditions • Perturbations immunitaires identifiées • Importance du Cu-Se pour l’immunité • Etudes d’intervention Cu-Se dans le sepsis: les monothérapies de Se n’ont rien apporté • Que conclure?
Obésité, infection COVID-19 et rôle des micronutriments dans les formes sévères
Judith ARON-WISNEWSKY (Paris)
Carence en micronutriment chez l’enfant, orthorexie / iatrogénie : nouvelles présentations cliniques
Frédéric VALLA (Lyon)
De nombreuses situations cliniques sont connues pour être pourvoyeuses de carences en micro-nutriments chez l’enfant. Plus récemment, l’introduction de nouvelles approches thérapeutiques nutritionnelles a pu engendrer des carences sélectives iatrogènes. L’émergence de nouveaux régimes alimentaires de type orthorexiques peut elle aussi favoriser la survenue de déficits micro-nutritionnels ciblés.
Statuts en zinc et en sélénium chez des patients de réanimation atteints COVID-19 et devenir : premiers résultats
Bénédicte LELIEVRE (Angers)
Le sélénium et le zinc sont deux éléments qui ont des fonctions physiologiques importantes comme la défense anti-oxydante via les sélénoprotéines (Rayman et al., 2002, 2012) et la régulation de la transcription de certains gènes (impliqués dans la prolifération cellulaire, la différenciation, l’apoptose, la régulation de l’immunité …) par les protéines à doigts de zinc (Cassandri et al., 2017 ; Wessels et al., 2017). La concentration de ces éléments est affectée par l’état nutritionnel, l’état inflammatoire, mais aussi par certains états pathologiques incluant les infections virales. En effet, celles-ci augmentent la demande en micronutriments (sélénium, zinc…) (Guillin et al., 2019). Notre étude clinico-biologique s’est intéressée à la valeur pronostique potentielle des concentrations plasmatiques de zinc et de sélénium chez des patients COVID positifs hospitalisés en réanimation.