Retour au programme

Nutrition et cancer

Session JFN
mercredi 25 novembre 2020 - 15h30 - 16h30 - LIVE 1
Impact des facteurs nutritionnels pendant et après cancer
Raphaelle ANCELIN (Paris)
L’Institut national du cancer souhaite généraliser une démarche de prévention tertiaire après un diagnostic de cancer incluant notamment le sevrage tabagique, la promotion de comportements nutritionnels adaptés et la réduction de la consommation d’alcool. Il s’agit ici de présenter les conclusions et recommandations d’un travail d’expertise collective sur l’influence des facteurs nutritionnels pendant et après un cancer. Des bénéfices pour le patient atteint de cancer dès le diagnostic ont été montrés sur la survie, la qualité de vie et la réduction de risque de récidive, de seconds cancers, qui justifient la pratique d’activité physique, la lutte contre la sédentarité, la réduction de la consommation d’alcool, la prévention de la dénutrition ou de l’excès de poids et une consommation alimentaire adéquate, sans recourir aux compléments alimentaires, ni au jeûne ou régimes restrictifs.
Gérer le changement de discours nutritionnel chez le patient atteint de cancer
Vanessa COTTET (Dijon)
Place et rôle du diététicien dans le parcours patient
Magalie PONS (Paris)
Seul paramédical expert en alimentation et nutrition, le diététicien nutritionniste organise la prise en charge nutritionnelle du patient tout au long de son parcours de soin (pré-per, post traitement). A travers la coordination des soignants, la prise en charge évolue vers une médecine de parcours, une prise en charge globale, structurée et continue des patients. La nutrition devenant un élément thérapeutique majeure dans de nombreuses pathologies, la place du diététicien pourrait devenir essentielle dans la structuration et l’optimisation du parcours patient. Il doit intervenir dans les actions de prévention, le dépistage des fragilités et dans leur prise en charge, mais aussi, bien sûr, dans la précocité de mise en œuvre des techniques de nutrition.